?

Log in

Des nouvelles en passant

Jul. 30th, 2013 | 06:20 pm

Un petit post pour vous dire que je suis toujours en vie (même que j’ai écrit la deuxième partie de Triptyque !).
Pas mal de projets en tête concernant la fanfiction. Je suis une vraie girouette, tous les deux jours je me lance dans un récit différent, si bien qu’au final je n'avance pratiquement rien. Je relis tranquillement les sept tomes pour me rafraîchir la mémoire, trouver de l’inspiration, noter ces foutus détails qu’on n’a jamais en tête quand on en a besoin…
J’envisage très sérieusement un UA (oui, oui, moi qui suis une monomaniaque du canon, vous vous rendez compte ?). Et un yuri avec Pansy – longtemps que je veux exploiter ce personnage !
Sinon je passe pas mal de temps à regarder des séries (Orange is the New Black, Mad Men, The Fosters…).

Alleeeez, je retourne à mes fichiers word, tant que j’ai de l’inspiration…

Lien | Laisser un commentaire | Partager

Ecrire du femslash sur le fandom HP : oui, mais avec quels personnages ?

Oct. 7th, 2012 | 04:49 pm
Humeur actuelle: pensivepensive

J’aime le femslash/yuri (fictions orientées « romance » dont le couple principal est un couple de femmes), pour différentes raisons. Déjà parce qu’il est rare et donc qu’il me change des couples habituels, qu’ils soient slash ou hétéros (DM/HG, DM/HP, SB/RL, etc.) – si vous êtes là c’est que vous connaissez sûrement mon goût pour les pairings peu usités ! Ensuite parce que ça m’inquiète et m’agace de voir une surreprésentation des personnages masculins sur le fandom HP (c’est déjà le cas dans les fictions livresques ou télévisuelles en général, si on pouvait éviter de reproduire ça dans le milieu de la fanfiction, où nous sommes au moins 90% d’auteures… !). Enfin en tant que bisexuelle, je me rends bien compte du peu de visibilité que les lesbiennes et les bis ont au quotidien, et dans l’art notamment (en tant que personnages, artistes, réalisatrices, critiques…). Tomber sur une histoire de qualité où un couple de femmes est mis en avant, c’est encore quelque chose de trop peu fréquent, et quand ça m’arrive, vraiment c’est un plaisir.

Toutes ces raisons me poussent à vouloir lire et écrire du femslash. Mon fandom de prédilection étant Harry Potter, je me concentrerai sur celui-ci.

Premier obstacle : le cas des personnages féminins principaux

Il suffit d’y réfléchir deux minutes pour réaliser qu’il est pratiquement impossible d’être canon en mettant en scène un couple comprenant un ou deux personnages principaux féminins (Hermione finit avec Ron, Ginny avec Harry, Luna avec Rolf Scamander, Tonks avec Rémus – et meurt peu après, par-dessus le marché – etc.). C’est bien simple, si on a chez les hommes, des personnages importants sans relations amoureuses connues, tels Sirius (qui peut par exemple s’acoquiner avec Rémus dans leur jeunesse) voire carrément homosexuel (Dumbledore, « outé » a posteriori par JKR), il n’existe aucun équivalent féminin.

A la rigueur, on peut s’intéresser au passé amoureux de certaines (on sait que Luna se marie plus tardivement que ses amies, on peut imaginer un premier amour à Tonks – mais qui ? –, etc.), ou on peut concevoir une histoire d’adultère. Quoiqu’il en soit, si on aime les fins heureuses on est alors plutôt mal barrées ! On peut néanmoins « tricher », faire du semi-canonique (par exemple : Hermione et Ron se marient effectivement, donnent naissance à Rose et Hugo mais se séparent des années plus tard et Hermione retrouve l’amour avec une femme…)

Dans tous les cas, il me semble qu’on est un peu plus limité que si on écrit du slash ou du het…

Deuxième obstacle : le manque de personnages féminins secondaires

J’entends par « personnages secondaires », des personnages qu’on a croisés plusieurs fois dans les livres et dont on connaît un minimum l’apparence physique, le caractère, les motivations, le vécu.

Si on est réaliste, on se rend compte très vite qu’il y a plus de personnages masculins dans cette catégorie, que ce soit :

  • dans la fratrie Weasley (six garçons, une fille)
  • dans les équipes de Quidditch à Poudlard (et si en plus on prend en compte que Cho, Ginny et Angelina sont « canoniquement mariées à des hommes », il ne reste plus qu’Alicia Spinnet et Katie Bell, alors qu’en face on a Olivier Dubois, Marcus Flint, Roger Davies, etc.)
  • chez les Mangemorts (deux femmes seulement : Bellatrix et Alecto Carrow)
  • chez les Aurors (on ne connaît que deux femmes : Tonks et Alice Londubat) et au Ministère plus généralement (Ombrage vs. Fudge, Scrimgeour, Kingsley Shacklebolt, Ludo Verpey…)
  • moins évident mais dans l’Ordre du Phénix : à l’exception de Molly Weasley, McGonagall, Lily Potter et de la transparente Hestia Jones, les femmes de l’Ordre sont soient des personnages principaux (Ginny, Hermione, Tonks…), soit des personnages à peine mentionnés car décédés, telles Dorcas Meadowes, Emmeline Vance ou Marlene McKinnon. Si on veut rester canonique au maximum, il faudra préférer ces dernières (et Hestia Jones) pour rédiger du femslash. Alors que chez les hommes, si on écarte les Maraudeurs et Rogue (personnages principaux) et les Weasley en couple hétéro canonique, on peut encore compter sur Charlie, Kingsley Shacklebolt, Maugrey Fol’Oeil, Mondingus… ça fait déjà un peu plus de choix ! (Même si bon, j’avoue, une romance avec Maugrey ou Mondingus, là, comme ça, ça ne me vend pas du rêve.)

JKR a elle-même été à l’origine du développement de certains personnages « tertiaires » (à la base) sur le fandom : elle a donné plus de place à Blaise au début de HP6 (mis en scène dans le dernier film de la saga, qui plus est) et à Theodore (dont elle a un peu détaillé l’histoire). Il est devenu courant de croiser ces deux personnages dans les fanfics, alors qu’ils sont finalement peu importants dans les livres (c’est peut-être à mettre en lien avec l’effet de mode autour du slash qui a conduit à chercher de nouveaux personnages masculins à exploiter…). De la même manière, Dean, Seamus, Olivier Dubois, Marcus Flint se sont fait une petite place dans les fics romances.

Il n’est pas inimaginable que la même chose se produise pour certains personnages féminins sous-exploités, mais il faut bien avouer que pour le moment, les fics sur Lavande Brown, les sœurs Patil, Susan Bones, Millicent Bulstrode, Alicia Spinnet, Katie Bell… ne courent pas les rues. Restent Fleur et Pansy – cette dernière ayant l’avantage de ne pas nuire au canon quel que soit son/sa partenaire.

Troisième obstacle : les périodes « creuses »

Les fanfictions – du moins celles que j’essaye d’écrire – ne se limitent pas à un pairing, il y a une histoire, un contexte ; elles s’insèrent dans la chronologie imaginée par JKR.

Petit exercice : citez-moi des personnages féminins principaux ou secondaires

  • évoluant dans la période pré-Voldemort (pour les hommes, on a Grindelwald et Dumbledore)
  • contemporaines de Voldemort (à part Chourave, McGonagall, peut-être Olympe Maxime, je ne vois pas bien ; bon, on n’a pas tant d’hommes que ça non plus !)
  • contemporaines des Maraudeurs et de Severus Rogue (à part Lily et des membres du premier Ordre du Phénix qui ne méritent même pas le qualificatif de « secondaires », on peut citer Bertha Jorkins, un personnage que je ne me vois personnellement pas sélectionner pour écrire de la romance)
  • à peu près du même âge que Tonks et qui aurait pu vivre une histoire avec elle avant qu’elle ne se mette avec Rémus (pour elle et Fleur, le timing me semble un peu compliqué mais c’est peut être jouable ; il y a éventuellement Pénélope Deauclaire qui pourrait coller…)
  • de la next-gen (hors la famille Potter-Weasley, on ne connait que trois garçons : Scorpius Malefoy et les fils de Luna : à moins de donner dans l’inceste entre cousines, ou de créer un couple avec un sacré écart d’âge, on ne peut pas écrire de femslash avec les personnages existant !)

On voit le souci : pour écrire du femslash sans inventer d’OC, on ne peut pratiquement utiliser que des personnages de la génération d’Harry ou de Tonks. Ou bien éventuellement écrire sur certaines professeurs. Le récit ne peut donc pas se dérouler n’importe quand…

Quelles solutions ?

  • pour les personnages féminins principaux : le récit non-canon ou semi-canonique, les voyages temporels…
  • sinon : utilisation de personnages féminins secondaires dans les périodes qui le permettent
  • pour plus de liberté temporelle : la mise en avant de personnages « tertiaires », c’est-à-dire de personnages qui sont à peine mentionnés dans les livres. Par exemple les femmes de l’Ordre décédées lors de la première guerre ou la « promotion 1994 » (lors de la répartition décrite dans le quatrième tome, cinq jeunes filles sont expressément nommés : Demelza Robins, Natalie McDonald, Eleanor Branstone, Laura Madley et Orla Quirke ; si par exemple on s’intéresse à la reconstruction de Poudlard après la guerre, il peut être intéressant de les mettre en scène).
  • employer des OC

A noter qu’évidemment plus on s’écarte des personnages principaux/secondaires plus on risque d’avoir du mal à attirer un public ; se lancer avec des OC ou des personnages tertiaires peut donc constituer un pari risqué (plus encore si on débute la fanfiction et qu’on a peu de followers prêts à tenter l’aventure !)

Pour moi qui suis très attachée au canon, la première solution est exclue d’office (à part le semi-canonique éventuellement). J’ai en plus de ça beaucoup de mal à envisager des couples formées avec les personnages féminins qu’on a à notre disposition – soit parce que je les imagine déjà avec quelqu’un du sexe opposé, soit parce, tout bêtement, je ne conçois pas qu’elles soient compatibles entre elles.

Comme par ailleurs je m’intéresse de plus en plus à la période post-tome 7 (futur proche ou carrément next-gen), de préférence dans un cadre autre que Poudlard (je crois que je suis arrivée à saturation…), j’imagine que je vais être contrainte d’utiliser des OC et des personnages tertiaires. J’ai un peu peur que ce soit du suicide, mais tant pis.

Bref, je ne sais plus trop pourquoi je tenais tant à rédiger ce post ! J’espère que ça vous inspirera un peu. Si vous écrivez du femslash sur le fandom HP, il est possible que vous ne vous sentiez pas aussi bloquée que moi ? Il y a peut-être des solutions auxquelles je n’ai pas pensées, des couples que je n’ai pas envisagés…

N’hésitez pas, si vous avez des idées.

Lien | Laisser un commentaire {1 commentaire(s)} | Partager

Blocages

Aug. 24th, 2012 | 05:45 pm

Revenir à la fanfiction avec Tryptique m’a fait énormément de bien. A croire que même si j’avais cessé d’écrire sur HP, j’en avais toujours le désir quelque part au fond de moi. Les reviews me manquaient aussi ; les fictions originales qu’on garde pour soi, et sur lesquelles on n’a en conséquence aucun retour, ce n’est pas franchement motivant.

Ces derniers jours, le deuxième « panneau » de Tryptique me pose souci. Je sais ce que je veux raconter, mais pas sous quel angle. J’ai tenté l’« introspectif déprimant », puis le « recul faussement dédramatisant » mais ni l’un ni l’autre ne me convainc vraiment.

J’ai entamé un one-shot sur Magdalena et Avery (pour My Black Secret), sans grande conviction. L’intrigue tient sur un post-it coupé en huit. Ça n’apporte pas grand-chose. Pas sûr que ça mérite d’être couché par écrit.

Sinon je suis bloquée sur une multitude de projets :

Tout ce que vous ignorez du monde magique tombe dans l’oubli ; je suis très insatisfaite du deuxième OS que j’y ai publié et je ne vois plus très bien ce que je pourrais écrire d’autre pour approvisionner ce supposé recueil. D’autant que certains one-shot (en ligne ou non), avec leur ambiance particulière, « méritent » à mon sens de figurer à part…

Sur mon disque dur, De la nécessité des salles de bain a un début de suite (deux chapitres entiers, deux autres encore lacunaires) mais le « schéma narratif » tend à changer au fur et à mesure que j’avance, si bien que j’ai le sentiment que ça ne colle plus, que ça ne constitue pas une suite convenable. On dirait une fic de fic, en quelque sorte. Le premier chapitre pouvant être lu comme un OS, je me refuse pour le moment à lui donner une suite si elle doit être inachevée ou de qualité médiocre.

Un peu le même souci pour Transparence. J’aurais aimé en faire une fic-à-chapitres, j’ai plusieurs chapitres d’avance mais le tout me semble… convenu/scolaire. Creux, même, si on va plus loin.

Etc. etc.

C’est à croire que j’ai un souci avec ce format et que je ne parviens plus qu’à pondre des OS (c’est très bien aussi, mais ce n’est pas ce qui me plait le plus).

Ça me tue d’avoir la motivation, l’inspiration, d’y passer du temps, et de me rendre compte que le résultat ne vaut pas la peine…

Lien | Laisser un commentaire {1 commentaire(s)} | Partager

La fanfiction et le militantisme

Mar. 19th, 2012 | 11:52 pm

Des mois que je n'ai pas écrit plus de trois lignes... La faute au temps qui passe trop vite, peut-être aussi à un léger manque de motivation. Et puis le doute, le perfectionnisme, l'impression (certainement fondée) que je suis rouillée et qu'il me faudrait trop m'investir pour dépasser tous ces problèmes.
Pourtant je ne manque pas d'inspiration. J'ai des idées d'intrigue, et plus encore, j'ai cette volonté, ce(s) message(s) à transmettre...

On pouvait déjà les découvrir un peu ici, entre les lignes, mais j'aimerais aujourd'hui en parler plus clairement, quitte à transformer cette note en une espèce de témoignage.

Les années passent, et me construisent, et il me semble de plus en plus impossible et absurde de laisser à la porte ce que je suis lorsque j'écris. Dans la vie de tous les jours, je suis féministe, bisexuelle, et il s'avère qu'actuellement je suis en couple avec une autre fille.

J'entends, tout le temps, partout, des gens qui ne se rendent pas compte d'à quel point ils sont formatés. Je côtoie ces discours vomitifs qui m'expliquent que les hommes et les femmes sont "différents" (comprendre "c'est pour ça qu'il existe des inégalités contre lesquelles il est d'ailleurs inutile de lutter") et que c'est ce qui explique que les uns soient attirés par les unes et vice-versa (parce que bien sûr, l'hétérosexualité est tellement la norme qu'on ne la questionne même plus...).
Pendant ce temps, je me promène dans la rue en tenant la main de ma copine, quitte à récolter des regards hostiles (oui, ça arrive pour de vrai, relativement régulièrement, juste parce qu'on a le mauvais goût de ne pas vivre planquées). Il y a des jours où les regards curieux et insistants, même dénués d'antipathie, sont réellement lourds à porter. Je me dis que s'ils savaient comme on est banales, s'ils savaient comme on leur ressemble, ils ne feraient même plus attention à nous... mais je pense que ma génération de LGBT (Lesbiennes, Gays, Bis, Trans) vivra toujours avec cette attention autour d'elle et ce sentiment d'être les monstres de foire des passants hétéros.
Et puis, il y a tous ses droits qu'on nous refuse (mariage, adoption, don du sang interdits aux gays et bisexuels...) et les discriminations frontales (insultes, coups, discrimination à l'emploi, etc.). Il y a les coming out à répétition (on n'a jamais fini de corriger le collègue/ami/cousin qui nous conçoit évidemment comme hétéro...).
Ca fait tout drôle de réaliser que devant ce bar où je suis allée deux ou trois fois, un homme a été tabassé parce qu'il était homosexuel, pas en 1930 mais en 2006... Il a encore des séquelles aujourd'hui.
Ca me révolte. Ca me fait peur aussi. Je vis quand même ma vie, parce que je refuse de laisser gagner l'homophobie ambiante, mais ça s'agite derrière moi comme un spectre. Peut-être qu'un jour les injures et le passage à tabac ce sera pour ma gueule. Ou celle de ma copine parce qu'elle est "un peu trop masculine", ou "un peu trop lesbienne" aux yeux d'un abruti.

Bref, cette note est confuse.
Je voulais juste vous dire que "tout ça", ce n'est pas de la fiction. C'est ma réalité, celle de gens que vous cotoyez. Et j'espère que ça vous touche un petit peu, vous qui me connaissez "de loin" par mes textes et mes RAR.
J'ai envie de partager ça. De faire que les gens ouvrent les yeux sur ce que c'est que d'être homo ou bi. Et je pense que la fanfiction peut constituer un bon vecteur.
Ca ne m'empêchera pas, je l'espère, d'écrire des fictions de qualité. Seulement, le continu sera plus "ancré dans le réel", plus militant.

Lien | Laisser un commentaire {10 commentaire(s)} | Partager

Mini-fics

Aug. 27th, 2011 | 06:18 pm

Ça tourne pas mal sur les LJ et je n’ai pas pu résister…
 
Le principe ?
1- Écrire le nom de 10 personnages.
2- Écrire une fic de 20 mots ou moins pour chaque prompt, en utilisant les personnages correspondants aux chiffres.
 
J’ai choisi :
1- Ernie Macmillan
2- Rolanda Bibine
3- Scorpius Malefoy
4- Pansy Parkinson
5- Alecto Carrow
6- Kingsley Shacklebolt
7- Alicia Spinnet
8- Horace Slughorn
9- Marietta Edgecombe
10- Percy Weasley
 
1: First Time, 4 and 6
(Pansy Parkinson/Kingsley Shacklebolt)
La première fois que Pansy embrassa Kingsley, c’était une combine purement politique. Un bon moyen de booster sa carrière.

2: Angst, 7
(Alicia Spinnet)
Alicia entendait les Raffleurs approcher mais ne trouvait pas sa baguette. Un lampadaire révéla le trou béant dans son sac.
 
3: AU, 1 and 8
(Ernie Macmillan/Horace Slughorn)
Le gourou de la secte s’avança avec le chèque. Ernie signa aussitôt. Toutes ses économies iraient au Club de Slug !

4: Threesome, 3, 6 and 9
(Scorpius Malefoy/Kingsley Shacklebolt/Marietta Edgecombe)
« Ça ne le dérange pas », assura Marietta Shacklebolt.
Dans son cadre, le défunt mari opina, alors Scorpius retira ses vêtements.

5: Hurt/Comfort, 5 and 10:
(Alecto Carrow/Percy Weasley)
« Je vais finir à Azkaban, hein ? »
Dans ces moments-là, Percy regrettait d’être devenu avocat.
« Je suis vraiment désolé, Alecto. »

6: Crack fic, 1:
(Ernie Macmillan)
« Dix points en moins ! » s’égosilla Ernie.
Sa secrétaire le regarda avec perplexité.
« Euh… on n’est plus à Poudlard, vous savez ? »

7: Horror, 10:
(Percy Weasley)
« Impero ! »
Percy quitta le Ministère sur-le-champ. Dans sa tête, une petite voix lui répétait qu’il devait aller tuer ses parents.

8: Baby fic, 5 and 9:
(Alecto Carrow/Marietta Edgecombe)
« Le nom du père ? » insista-t-elle.
Marietta agrippa son nourrisson, muette.
« Encore une amoureuse des Moldus », cracha Alecto Carrow.

9: Dark, 2 and 8:
(Rolanda Bibine/Horace Slughorn)
Slughorn fixa avec horreur la Marque sur son bras.
« Rolanda ? » souffla-t-il, éberlué.
Elle leva la baguette.
« Endoloris. »

10: Death fic, 2 and 3:
(Rolanda Bibine/Scorpius Malefoy)
C’était sa faute. Scorpius avait profité qu’elle regardait ailleurs pour enjamber son balai. La chute avait été mortelle.
Tags:

Lien | Laisser un commentaire {4 commentaire(s)} | Partager

Extraits de projets

Aug. 24th, 2011 | 05:49 am

J'écris beaucoup ces jours-ci. Je dépoussière mes vieux projets, les avance un peu, même si je sais que je ne pourrais pas tous les mener de front et que la plupart finiront oubliés dans un recoin de mon disque dur... jusqu'à dans six mois, où peut-être j'écrirai cinq lignes de plus.
J'en planifie aussi de nouveaux.
Comme je n'arrive pas à dormir, autant vous résumer tout ça (pour une fois, il y a des extraits en bonus).



Des papillons en papier


Il s'agit d'un Dorcas Meadowes/Emmeline Vance (toutes les deux membres de l'Ordre, si vous aviez oublié) que j'ai commencé il y a apparemment deux ans.
Le pitch ? Dorcas raconte son histoire avec Emmeline, à partir du moment où celle-ci rejoint l'Ordre du Phénix. D'emblée, elle ne lui fait pas confiance, et réciproquement.

ExtraitCollapse )



Couleuvres et vipères


Après la bataille de Poudlard, Gregory Goyle doit purger une courte peine à Azkaban pour avoir été complice avec les Mangemorts. Sauf qu'en réalité son incarcération est plus motivée par des raisons politiques qu'autre chose : il fallait faire un exemple, et Drago Malefoy et Pansy Parkinson se sont arrangés pour que ça ne tombe pas sur eux.
On retrouve Gregory deux ans plus tard, quelques mois après sa sortie, alors qu'il reprend contact avec ses anciens camarades de Serpentard.

ExtraitCollapse )



Triptyque


Trois OS indépendants inspirés de tableaux (deux sont déjà écrits). Un même thème : l'échec, la ruine, les conséquences de la guerre sur ceux qui n'ont jamais appartenu au camp des vainqueurs.
Trois "héros" : Gregory Goyle, Walden Macnair et Stan Rocade.



Etirer les heures (titre provisoire)


Une romance peut-être plus légère qu'à mon habitude (encore que...). Scorpius Malefoy, fraichement diplômé, entame un stage au bureau des Oubliators, sauf que son formateur, James S. Potter, s'avère être un connard fini. Quand il réalise qu'il y a une grosse embrouille chez les Potter et que James a rompu avec sa famille, il décide de fourrer son nez dans des affaires qui ne le concernent pas.



ExtraitCollapse )



? (pas encore de titre)


OS, probablement. A la mort d'Andromeda Tonks, Teddy a douze ans. En tant que plus proche parent vivant, Drago Malefoy demande (exige ?) la garde, à la surprise de tous. Pour quelle raison ? Le sait-il lui-même ?



? (pas encore de titre non plus)


Je suis dans une phase yuri et cette fois c'est Rolanda Bibine qui en fait les frais dans un projet de fic humoristique.
En résumé : sa vie est pathétique. Elle ne jouera plus jamais dans une équipe professionnelle de Quidditch parce qu'on l'a accusée (à tord) de dopage. Pris de pitié, Dumbledore l'a engagée pour donner des cours de vol à des morveux, parmi lesquels l'irritable petit Dubois. Ses parents, barmens, sont tellement open qu'ils ont décidé que le jeudi soir leur pub serait réservé aux filles qui aiment les filles dans l'espoir (pas tellement secret) qu'elle y trouvera sa prochaine copine. Et voilà qu'elle rencontre une jeunotte (OC), Auror ratée, qui après une nuit torride, se met en tête de découvrir qui l'a piégée et pourquoi, quitte à s'incruster dans son appartement et à foutre le bordel partout.
Derrière l'humour, c'était une manière d'aborder différents sujets en lien avec l'homosexualité (coming out dans le sport, homophobie sous des formes variées, parfois "anodine" - voisin pervers -, ou plus lourde - famille bourgeoise/sang pur absolument fermée à la question de l'orientation sexuelle).
Je me dis périodiquement que je devrais écrire cette fic mais je pense qu'elle n'attirera pas foule et puis je doute d'avoir le temps.


Il y aurait bien d'autres projets, mais la nuit s'écoule et le sommeil revient... bonne nuit !

 .

Lien | Laisser un commentaire {2 commentaire(s)} | Partager

Azkaban, scène n°1

Aug. 17th, 2011 | 02:20 am
Humeur actuelle: artisticécriveuse

La fic n'a pas encore de nom, mais je vous en parle depuis quelques mois déjà. Un petit avant-goût (provisoire ?), ci-dessous. N'hésitez pas à donner votre avis, et à me signaler les fautes si vous en trouvez.
-
 

Un éclair de lumière bleue effleura son épaule mais Yaxley ne se retourna pas. Il poursuivit sa course, sans se soucier des rayons éblouissants que le soleil dardait sur sa rétine.

Il attendit d’avoir franchi le chemin de terre et regagné le couvert des arbres pour lancer à son tour un maléfice, en pointant sa baguette vers l’arrière, le bras gauche levé par-dessus sa tête.

Le sortilège toucha une cible, comme le confirma un cri perçant à quelques mètres de distance – plus que deux, se réjouit-il.

« Non ! hurla une voix marquée par la douleur. Continuez ! Continuez ! Attrapez-le, ce fils de goule ! »

Du coin de l’œil, il apercevait le fils Weasley, au sol, mal en point, mais suffisamment opiniâtre pour trouver la force de gesticuler. Il leur hurlait de ne pas s’arrêter pour lui et, après concertation, Potter et Shacklebolt s’élancèrent en direction du Mangemort.

Avec l’avance qu’il avait gagnée, Yaxley était confiant quant à ses chances de leur échapper. Après tout, il avait connu nombre de situations plus critiques ces quatre dernières années, depuis qu’il avait commencé à fuir la justice.

« Elago ! »

Une énorme branche tomba droit sur lui. Il recula dans un sursaut, buta sur une racine et s’écroula sur le dos. Etourdi par sa chute, il lui fallut quelques secondes pour se redresser. Presque aussitôt, un Stupéfix informulé s’encastrait dans une souche à proximité, laissant une trace d’impact fumante.

« Impedimenta ! »

L’état du Weasley avait suffisamment inquiété Potter pour qu’il prît un retard non négligeable mais il visait avec une précision dangereuse.

« Avada Kedavra ! » répondit Yaxley, qui avait bien moins de scrupules que l’Auror.

Sans écouter les protestations de ses muscles, il accéléra, sinuant entre les troncs du taillis comme un lièvre détalant à l’approche des chasseurs.

Tout n’était pas perdu.

Shacklebolt semblait avoir disparu. Ce n’était pas la première fois qu’ils avaient recours à ce stratagème. Il avait dû revêtir la cape d’invisibilité. Yaxley trouvait l’idée saugrenue : pour maintenir la cape en place et conserver son équilibre, il valait mieux ralentir le pas, ce qui ne lui paraissait pas être le plus choix judicieux à effectuer si on désirait vraiment rattraper quelqu’un.

Potter abattit un conifère pour lui barrer la route. Il pesta en le contournant.

La végétation s’éclaircissait – à son grand malheur, car cela signifiait moins d’obstacles entre lui et son poursuivant – et bientôt les Carpates bouchèrent son horizon. A présent, il n’était plus très loin de la limite anti-transplanage, il le sentait. Sur sa peau, l’interdiction était moins prégnante, plus tiède.

Il jeta un regard derrière lui en virant sur sa droite, la gauche étant de toute évidence impraticable – grimper ce sentier escarpé aurait fait de lui une cible idéale. Un Potter échevelé courait à bonne allure, la baguette au poing.

Il s’efforçait de ne pas penser aux poumons douloureux, à la sueur qui lui dégoulinait dans le dos et sur les tempes, ni à ses cuisses qui l’élançaient cruellement. Ce n’était pas le moment de se laisser distraire par des détails triviaux. Quelques pas encore et il serait en mesure de transplaner.

Il jeta un sortilège. Les graviers alentours lévitèrent un bref instant puis, dans un même essor, fusèrent sur son adversaire.

Potter perdait du terrain, son Protego n’arrêtant qu’une infime portion des projectiles.

Shacklebolt n’était toujours pas en vue et il ignorait s’il devait s’en réjouir ou s’en inquiéter. Avec un peu de chance, une grosse branche l’avait cueilli en plein élan et il reprenait doucement ses esprits au fond d’un ravin – l’image fit sourire Yaxley.

Un sourire qui s’effaça brusquement lorsqu’il tourna la tête pour inspecter les abords de la clairière.

« Incarcerem ! »

Il avait bondi hors des buissons et Yaxley n’avait pas eu le temps de s’écarter.

Les cordes jaillirent pour s’enrouler autour du fuyard, en commençant par ses chevilles. Il trébucha. L’arrête tranchante d’un caillou érafla sa figure.

Il aurait dû s’y attendre : Kingsley Shacklebolt l’avait pris à revers. Potter n’avait fait que gagner du temps et le rabattre vers l’emplacement voulu. De toute évidence, ils progressaient en terrain connu.

Il commença à ramper.

« Ça ne sert à rien », lui souffla Shacklebolt, penché sur lui, et d’un ton presque navré.

Si une liane n’avait pas été coincée entre ses mâchoires, Yaxley lui aurait répondu d’aller se faire cuire chez les dragons. A la place, il continua de se tortiller en ravalant des larmes de défaite.


Lien | Laisser un commentaire {2 commentaire(s)} | Partager

Un été où j'écris, c'est rare et précieux

Aug. 13th, 2011 | 02:22 pm
Humeur actuelle: creativeécriveuse


Ces jours-ci je planche principalement sur mon Millicent/Tracey. J'ai décidé de supprimer le chapitre deux de Transparence (le premier restera un OS, comme ce qui était prévu à la base) et de recommencer "de zéro". Il va donc me falloir un nouveau titre, mais à ce niveau-là l'inspiration se fait encore un peu désirer.
Pour ce qui est de la structure de la fic, on alternera le "focus" (© Les Nerles) d'un chapitre à l'autre, c'est-à-dire qu'on suivra soit Tracey, soit Millicent, tout en conservant une narration à la troisième personne. Les chapitres seront moyen-courts (4-5 pages).
Pour le moment j'en suis au quatrième. J'aimerais écrire l'ensemble, ne serait-ce qu'au brouillon, avant de commencer la mise en ligne, histoire de pouvoir effectuer des modifications au fur et à mesure (rien que là, au chapitre trois, j'ai un OC qui a pris beaucoup d'importance, je ne sais pas encore trop où je vais avec lui, mais il y a des chances pour la scène qui le concerne subisse quelques remaniements).
J'espère que je pourrais achever le brouillon global avant la fin de l'été.

J'ai quelques OS en cours également (Macnair, Drago et Teddy, Severus et Alecto, Lavande...). Certains n'ont pas été entamé, d'autres ont été réécrits quinze fois. On verra si j'arrive à pondre quelque chose de publiable.

Et puis bien sûr il y a les vieux projets qui trainent, ceux où je bloque (mon George/Cho, mon Greyback/OC), ceux pour lesquels je n'ai pas le temps (jeunesse des Mangemorts, nouvelle génération, les Serpentard contemporaine à Drago après la fin de la guerre). Ah, si seulement les journées duraient 48 heures !

Lien | Laisser un commentaire | Partager

Un nouvel OS, des projets en cours et un conseil de fic

Jul. 5th, 2011 | 07:54 pm


Je viens de mettre en ligne un nouvel OS : Pauvre Pécheurs, à propos de Walburga et Orion Black.
Ce matin, j'ai également découvert Le jeu des ombres de Margaux.R., OS sur Tracy Davis, Blaise Zabini et Drago Malefoy (entre autre). Je vous encourage fortement à aller découvrir ce texte qui a bien gagné sa place dans mes favoris...

Concernant mes publications, j'ai pas mal avancé pour ce qui est de ma fic De la nécessité des salles de bain. Le deuxième chapitre devrait arriver sous peu. J'ai également entamé mon "OS final" pour My Black Secret (oui, ça fait longtemps que je devais m'y mettre !). Transparence et Rédemption figurent aussi dans mes priorités estivales. Je vais essayer de me concentrer sur tout ça avant de commencer à publier un autre projet...

Lien | Laisser un commentaire | Partager

Les Aimants, suite et fin

May. 24th, 2011 | 03:08 pm

Et voilà ! Les Aimants, c'est fini. Je suis assez fière (et soulagée !) d'avoir mené ce projet à terme, même s'il m'a fallu du temps (presque deux ans).
En ce qui concerne Rabastan et Elisha, j'ai laissé une fin ouverte. Si un jour je suis motivée, j'écrirai quelque chose à leur sujet, mais je ne pense pas que ça arrivera vu le nombre de projets qui s'accumulent déjà dans mes fichiers word...
Merci à tous pour vos reviews, vos critiques, vos encouragements. J'espère que vous aimerez cet épilogue et qu'on aura l'occasion de se recroiser sur vos fics ou les miennes :)

Lien | Laisser un commentaire {3 commentaire(s)} | Partager